Chez les Bertin, le poisson, c’est l’ADN de la famille et tout commence en 1969. Les parents de Bruno inaugurent leur poissonnerie à la Palmyre. Josette prépare une soupe de poissons. Elle a tellement de succès que certains lui demandent d’en faire à la vente. C’est ainsi que né Le Velouté Trembladais. Produit phare de la maison, il est d’abord commercialisé en vrac. A cette époque, les clients viennent chercher leur soupe avec leur pot à lait. Avec l’augmentation de la demande, une mise en bouteille est nécessaire.

Les Bertin préparent un fumet de légumes avec des carottes, poireaux, pommes de terre, de l’oignon, du vin blanc, du beurre de Charente, le tout brassé à chaud avec de la farine. Est ensuite ajouté un mélange d’épices au dosage secret avec du poivre, du piment doux et fort, du thym, du romarin, du clou de girofle…

Les poissons sont achetés presque exclusivement à la Criée de la Cotinière, sur l’île d’Oléron. On y trouve du congre, du merlan, du grondin, du mulet, de la rascasse… Voilà ce qui nous plait chez Nouvelle Vague, des denrées locales fraiches, un savoir-faire familial et un gout inoubliable.