En 1919, Louise Moreau épouse Louis Rabeau. Elle a 20 ans et ils s’installent à La Cotinière, dans l’île d’Oléron.

C’est elle qui écrira les premières pages de la saga familiale et se consacre à la vente ambulante. D’abord avec une petite charrette à bras puis à vélo, elle parcourt les villages de l’île d’Oléron : Saint-Pierre, Saint-Denis, La Brée, Domino… Elle vend essentiellement des sardines, des petits maquereaux, des chinchards, des crevettes grises, que les bateaux débarquent chaque jour au retour de la marée.

L’après-midi il faut donc être au port pour l’arrivée des bateaux, acheter les caisses de dorades, mulets, sardines, soles, merluchons, crevettes et autres coquillages, et les stocker dans l’atelier aménagé dans le garage de la maison familiale à La Cotinière.

Raconter l’histoire de La Lumineuse c’est aussi mettre en lumière l’histoire où les femmes ont une place particulière et une grande ne lignée de mareyeurs et de poissonniers…